Sélectionner une page

La reduction impots jardinage est un procédé peu connu du public. Cependant, l’entretien du jardin constitue une tâche parfois laborieuse, notamment lorsque l’on a atteint un certain âge. Ramasser les légumes, désherber le potager, tailler les rosiers ou encore tondre la pelouse, jardiner nécessite du matériel, de l’énergie et du temps.

Avec le crédit d’impôt, vous pouvez profiter d’une remise fiscale tout à fait avantageuse au cas où vous livrez la tenue de votre jardin ou de vos espaces verts à un professionnel certifié. C’est une belle occasion pour économiser votre argent, votre temps et d’avoir un beau jardin bien entretenu.

Reduction impots jardinage : crédit d’impôt

Le principe est simple : vous retranchez de 50% les dépenses que vous avez engagé sur votre impôt sur le revenu. Au cas où vous n’êtes pas imposable ou encore le montant de votre remise est supérieur par rapport à celui de votre impôt, vous profitez d’un remboursement par l’administration fiscale.

Autrefois, le crédit d’impôt a été destiné aux salariés, mais aujourd’hui, tout le monde peut en bénéficier. Tous les contribuables peuvent, depuis le 1er janvier 2017, profiter du crédit d’impôt dans les services à la personne : demandeurs d’emplois, retraités ou actifs.

Le crédit d’impôt est ouvert à toutes les tâches de jardinage courants comme l’entretien des massifs, le ramassage des légumes, le débroussaillage, la taille de haies, la tonte de pelouse et autres, et ce, dans la limite de 5 000 euros par an.

Tous les contribuables peuvent bénéficier du crédit d’impôt à condition d’avoir recours à un salarié en emploi direct ou à une entreprise agréée par la DTTFP pour votre résidence secondaire ou principale.

Pour ce faire, vous devez renseigner le montant des sommes que vous avez versé sur votre déclaration d’impôt (formulaire 2042 RCI) et joindre l’attestation fiscale que l’entreprise en question vous a remis.

Reduction impots jardinage : le dispositif

  • Services à la personne

Les petits travaux de jardinage figurent parmi les services à la personne et sont avantagés par la loi Borlo. Cette loi de prévoir un crédit d’impôt sur l’année qui suit  la prestation d’entretien de jardin. Cet avantage fiscal est estimé à 50% des dépenses que vous avez engagé, y compris les charges sociales. Ainsi, il sera soustrait de votre impôt sur le revenu.

  • Plafond des dépenses

Le plafond des dépenses est fixé à 5 000 euros par an et par foyer fiscal. Ce qui signifie que vous pouvez profiter jusqu’à2 500 euros de crédit d’impôt pour le jardinage. Cependant, il est important de noter que ces dépenses figurent dans le plafond total des dépenses de services à la personne de 12 000 euros.

  • CESU préfinancés

D’ailleurs, le recours aux titres chèque emploi service universel (CESU) préfinancés vous donne l’avantage de réduire  encore plus coût d’entretien de vos espaces verts. Les e-CESU ou CESU sont exhalés par des organismes habilités par l’agence nationale des services à la personne. Il s’agit de chèques à valeur indiquée.

Reduction impots jardinage : qui peut en bénéficier ?

Le dispositif est ouvert à toute personne, qu’elle soit locataire, propriétaire ou encore occupant à titre gratuit de votre maison. Ainsi, vous pouvez profiter de l’avantage fiscal pour l’entretien du jardin de votre résidence, qu’elle soit principale ou secondaire. Cette réforme concerne dorénavant les demandeurs d’emploi et les retraités, en vue d’inciter le recours au service à la personne.